1936 - Garmisch-Partenkirchen 1936 – Berlin (5me partie)

Théodore Lewald, un ancien secrétaire d’État, qui a été à la tête du Comité national allemand pour l’éducation physique et président du Comité olympique allemand avant l’arrivée des nazis, est aussitôt destitué de ces postes et remplacé par des sympathisants d’Hitler. Lewald est également inquiet pour sa place de président du Comité d’organisation des Jeux de Berlin et aussi pour sa vie, car ce Prussien pure souche est né de grands-parents juifs et s’est converti au christianisme.
 
Il en va de même pour Karl Ritter von Hait, un pro-nazi, ancien champion national de décathlon et de lancer du poids, qui a hérité des rênes du Comité d’organisation des Jeux d’hiver de Garmisch-Partenkirchen. Ils vont même jusqu’à redouter que l’Allemagne ne renonce à l’organisation des Jeux de 1936. Ils font donc intervenir le comte Henri de Baillet-Latour, président du CIO, pour que leurs positions soient clarifiées comme le prouve le texte du Dr Karl Ritter von Hait paru en 1955 dans le bulletin du CIO.

24/05/2017

Commentaire

Les connexes

Dernières questions

Posez votre question

Nom et prénom (*):
Email (*):
Question (*):